Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique sur la création et la gestion d'entreprises

Mon-entreprise.ch

Accueil Accueil
Résidents HORS Suisse: ICI ! Résidents HORS Suisse: ICI !
1 - Je fais le point > 1 - Je fais le point >
2 - Je démarre mon projet > 2 - Je démarre mon projet >
3 - Je crée mon entreprise > 3 - Je crée mon entreprise >
4 - Je deviens indépendant > 4 - Je deviens indépendant >
5 - Je constitue une Sàrl/SA > 5 - Je constitue une Sàrl/SA >
6 - Je modifie ma société > 6 - Je modifie ma société >
7 - La fiscalité de l'entreprise > 7 - La fiscalité de l'entreprise >
8 - Je gère mon entreprise > 8 - Je gère mon entreprise >
9 - Les assurances choses > 9 - Les assurances choses >
10 - Nos services entreprises > 10 - Nos services entreprises >
Téléchargez nos tarifs entreprise Téléchargez nos tarifs entreprise
Téléchargez le guide complet Téléchargez le guide complet
 

Indépendant: un 3e pilier ?

Option: faire une prévoyance individuelle

Vous avez décidé de quitter le troupeau bien protégé des salariés pour vous lancer dans l’aventure de votre propre affaire. Vous serez indépendant en raison sociale individuelle.

L’indépendant n’a plus que l’AVS et l’AI !!!

Savez-vous que vous quittez aussi la prévoyance professionnelle mise en place par votre employeur: plus de 2e pilier, plus de perte de gain en cas d’accident ou de maladie.

D’abord faire le point

L’AVS sert des rentes aux survivants (conjoint marié et enfants) et une rente de vieillesse. L’AI sert des rentes d’invalidité (à l’assuré, au conjoint marié s’il a un revenu lucratif et aux enfants). Elles interviennent au plus tôt après 360 jours, mais le plus souvent au bout de deux ans après la survenue de l’invalidité. Il convient de faire un conseil global pour déterminer exactement les couvertures selon la situation familiale.

Le problème des 720 premiers jours

Si l’indépendant ne s’assure pas volontairement, il ne touchera rien durant les deux premières années en cas d’invalidité (maladie ou accident). Il peut contracter volontairement une assurance accidents selon la LAA et une perte de gain maladie collective ou individuelle pour couvrir cette période. Le plus simple est de couvrir les risques accident et maladie par un seul contrat de perte de gain  (collectif ou individuel).

En cas d’invalidité dès le 721e jour

Il peut couvrir le risque invalidité dès le 721e jour par une assurance individuelle 3e pilier (lié ou libre) sous forme d’une rente d’invalidité jusqu’à ses 65 ans.

En cas de décès

Il peut compléter les rentes de survivants de l’AVS par un capital en cas de décès (constant ou décroissant) ou des rentes de survivants dans le cadre d’un 3e pilier (lié ou libre).

Épargner depuis le début

L’indépendant, ayant souvent prélevé son 2e pilier pour financer ses débuts … se trouve fort dépourvu quand l’heure de la retraite a sonné. Il n’a droit qu’à une rente AVS, sauf s’il a contracté un 3e pilier lié (avec économies fiscales) avec une prime d’épargne en rapport avec ses objectifs à long terme. Les risques décès et invalidité, mais aussi l’épargne peuvent être inclus dans un seul contrat modulable.

Les avantages

  • Renoncer à une affiliation facultative au 2e pilier vous laisse la possibilité de prélever votre 2e pilier en cas de besoin.
  • Si vous choisissez de faire une prévoyance individuelle sous forme d’un 3e pilier lié, vous pourrez déduire vos primes mais au plus 20% de votre revenu AVS (ou bénéfice brut d’exploitation).
  • Au démarrage, vous pouvez mettre en place une prévoyance minimale à coûts modiques (uniquement risques invalidité et décès si charges familiales) et l’améliorer selon la marche de vos affaires.
  • Pour la part épargne, c’est vous qui décidez comment est investi votre argent selon votre profil de risque. Si votre horizon de placement est supérieur à 10 ans, vous pouvez raisonnablement penser que vos rendements seront supérieurs au taux technique du 2e pilier.
  • La prévoyance individuelle est plus souple et modulable qu’un 2e pilier.
  • Par la suite, l’indépendant peut décider d’entrer dans un 2e pilier (celui de ses employés par exemple) et même faire transférer ses avoirs 3a comme une sorte de libre passage et ainsi améliorer ses prestations.

Les inconvénients

  • Une prévoyance individuelle est libre. Beaucoup de nouveaux indépendants font le minimum au début et n’améliorent pas leurs prestations par la suite surtout au niveau de l’épargne. On s’habitue vite à dépenser pour son train de vie plutôt qu’à épargner pour la retraite ! Au moment du pépin ou de la retraite, ils tombent de haut. Le 2e pilier leur évite ce travers.
  • La prévoyance individuelle est plus chère à prestations égales qu’un 2e pilier.
  • L’indépendant doit régulièrement refaire le point sur sa prévoyance pour que les prestations prévues correspondent à l’évolution de ses revenus. Une négligence peut lui coûter cher.
  • Les compagnies ont beaucoup de sinistralité en invalidité. Elles deviennent de plus en plus exigeantes et attentives à l’état de santé de l’indépendant au moment de l’acceptation ou de modifications des prestations par la suite.

Vous souhaitez obtenir une offre pour votre 3e pilier (libre, lié ou combiné ? Cliquez ici pour en savoir plus ...





 
Nos services

A votre service depuis 2007
Image Active

Cliquez ici pour en savoir plus ...

Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...


Cliquez ici pour prendre contact ... 
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
 
Personnes de contact


Thierry et Ghislaine Feller
Consultants et administrateurs

Nous aimons communiquer, transmettre des informations et des conseils dans un langage accessible à tous.

Accompagner des personnes dans toutes sortes de démarches et élaborer des solutions personnalisées ... c'est notre passion !

Profil de Thierry Feller
Profil de Ghislaine Feller
Recommandations de clients

Comment nous pouvons vous servir
Notre éthique des affaires
Tout est gratuit ou presque !

Image Active 


Pseudo: thierry.feller