Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique sur la création et la gestion d'entreprises

Mon-entreprise.ch

Accueil Accueil
Résidents HORS Suisse: ICI ! Résidents HORS Suisse: ICI !
1 - Je fais le point > 1 - Je fais le point >
2 - Je démarre mon projet > 2 - Je démarre mon projet >
3 - Je crée mon entreprise > 3 - Je crée mon entreprise >
4 - Je deviens indépendant > 4 - Je deviens indépendant >
5 - Je constitue une Sàrl/SA > 5 - Je constitue une Sàrl/SA >
6 - Je modifie ma société > 6 - Je modifie ma société >
7 - La fiscalité de l'entreprise > 7 - La fiscalité de l'entreprise >
8 - Je gère mon entreprise > 8 - Je gère mon entreprise >
9 - Les assurances choses > 9 - Les assurances choses >
10 - Nos services entreprises > 10 - Nos services entreprises >
Téléchargez nos tarifs entreprise Téléchargez nos tarifs entreprise
Téléchargez le guide complet Téléchargez le guide complet
 

Se mettre à son compte: pourquoi ?

 Téléchargez le guide pratique: "Démarrer mon projet"    

D’abord un état d’esprit

Est indépendante, la personne qui ne dépend pas de … n’est pas subordonnée à ... Tout un programme, mieux un état d’esprit, voire un idéal et une manière d’exister dans ce monde.

Permettez-moi une remarque incisive (je suis un rebelle dans l’âme !): Après notre nom de famille, notre prénom et notre date de naissance, qu’est-ce qui définit notre être dans notre société ? le statut matrimonial et le statut professionnel. On peut être célibataire (= pas encore marié), marié, séparé (= bientôt plus marié), divorcé (= plus marié) et veuf (= plus marié après le décès du conjoint). Au niveau personnel, notre statut est donc défini par rapport au mariage. On remarquera que le concubinage hétérosexuel n’est pas un statut en Suisse.

Au niveau professionnel, notre statut est défini par trois options: salarié - indépendant (= n’est pas salarié) - sans activité (= n’est pas ou plus salarié). Le statut professionnel est donc défini par rapport à l’activité salariée, impliquant une subordination à un système de pouvoir hiérarchique.

Finalement, la société nous met dans des petites boîtes bien sécurisantes pour elle et pour nous, auxquelles sont assorties des droits et des obligations. Impossible d’y échapper !  On pourrait aussi ajouter la boîte « locataire ou propriétaire ». Le propriétaire est puni de l’être au niveau fiscal. Non seulement il est paie un impôt sur la fortune pour son bien. Normal. Mais en plus, le fisc suisse le taxe sur la valeur locative, une sorte de loyer fictif qu’il toucherait d’un locataire virtuel et sur lequel il est imposé comme un revenu … bien réel celui-là. Est-ce normal ? Pour notre société, on voit bien qu’être locataire est normal ! Etre propriétaire est un privilège qu’il faut payer !

La personne mariée, salariée et locataire est la plus protégée  par les lois, mais aussi la plus exposée aux contraintes … librement consenties. Il y a une sorte d’échange social: je te protège, mais en contrepartie tu m’abandonnes une partie de ta liberté ! Apparemment, cela convient à la très grande majorité de la population. C’est même considéré comme la normalité. Le chemin est tout tracé d’avance sans que l’on se pose trop de questions: on fait une formation pour avoir un métier, on trouve un emploi salarié et un appartement, on se marie pour avoir des enfants, on prends sa retraite avant de tirer sa révérence.

Vous trouvez que j’exagère … alors que pensez-vous d’une femme célibataire ne désirant pas d’enfant, indépendante professionnellement et en plus propriétaire d’une belle maison ? Avez-vous une petite idée de ce que pense d’elle un couple marié avec enfants, salariés et locataires ? Pour eux, elle est égoïste ! … ou pire elle a un problème !

Plus qu’un statut, l’indépendant est celui qui invente et crée chaque jour le chemin sur lequel il a décidé de marcher

Alors je vous le dis franchement: devenir indépendant n’est pas changer de job, c’est changer de vie ! C’est en fait sortir des sentiers bien balisés et sûrs pour inventer et créer son propre chemin, prendre le risque de se tromper et en assumer toutes les conséquences, en bref sortir de la normalité formatée et parfois entrer en résistance.

Mais c’est aussi conquérir davantage de liberté de pensée et d’action, construire une entreprise qui peut devenir l’œuvre de votre vie et changer la vie de beaucoup de personnes. Une chose est sûre: n’attendez pas que la société ou les gens vous aident. Le système n’est pas fait pour vous !

On vous admirera peut-être, on vous enviera certainement, on vous jugera sûrement, mais on ne vous aidera pas ! L’indépendant est souvent seul et ne peut que compter sur lui, sa détermination, son courage, ses compétences, sa capacité à se débrouiller pour frayer son propre chemin et réussir.

S’il échoue, on le plaindra … un peu, s’il réussit il pourra avoir cette satisfaction suprême: je me suis fait moi-même, tout ce que je possède je l’ai gagné par mes efforts incessants; mais le plus important, je me suis accompli en tant qu’individu. Rien que pour cela, il vaut la peine de tenter cette aventure belle et risquée: devenir indépendant !

Je vous invite à lire « L’Homme à la Barre », mon livre de chevet depuis plus de 35 ans ! Il décrit merveilleusement ce qu’est l’esprit d’entreprise.

Thierry Feller

 
Nos services

A votre service depuis 2007
Image Active

Cliquez ici pour en savoir plus ...

Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...


Cliquez ici pour prendre contact ... 
Image Active
Cliquez ici pour en savoir plus ...
 
Personnes de contact


Thierry et Ghislaine Feller
Consultants et administrateurs

Nous aimons communiquer, transmettre des informations et des conseils dans un langage accessible à tous.

Accompagner des personnes dans toutes sortes de démarches et élaborer des solutions personnalisées ... c'est notre passion !

Profil de Thierry Feller
Profil de Ghislaine Feller
Recommandations de clients

Comment nous pouvons vous servir
Notre éthique des affaires
Tout est gratuit ou presque !

Image Active 


Pseudo: thierry.feller